Eva-Maria Histoire de succès

Eva-Maria

après

Eva-Maria

avant

Profil

Nom

Eva-Maria

Profession

Puéricultrice

Domicile

Rotkreuz

Age

38 ans

Avant

85.9 kg

Perte

24.5 kg

Après

61.4 kg

Offres

Eva-Maria : L'union avec son propre reflet

 

À l'adolescence, Eva-Maria se trouvait déjà trop grosse. Elle n'acceptait pas sa silhouette. La robe qu'elle voulait porter au mariage de sa sœur la remplissait de tristesse. À l'occasion du gala organisé le 13 janvier 2010 pour l'élection de « l'Adhérent Weight Watchers de l'année 2009 », elle a de nouveau choisi de porter cette magnifique robe en soie, mais dans une taille bien plus petite.

 

Une robe magnifique, entièrement en soie, dessinée par un designer italien : Eva-Maria est tout de suite tombée amoureuse de cette tenue de rêve qu'elle avait choisi de porter pour le mariage de sa sœur. Elle s'imaginait qu'elle ressemblerait à une fée. Mais une fois dans la cabine d'essayage, elle a ressenti une immense tristesse. « L'image que me renvoyait le miroir m'a profondément choquée », se souvient-elle aujourd'hui encore. Elle a détourné le regard, pris la robe et quitté la cabine d'essayage, fermement décidée à s'attaquer à son problème de poids et au malaise qu'elle ressentait en permanence.

 

« Cette robe n'est pas la seule raison pour laquelle j'ai décidé de maigrir, dit-elle, mais elle a marqué le début de ma métamorphose. », raconte Eva-Maria en riant aux éclats. Elle sort d'une séance de photos pour le journal local. À la mi-octobre, Eva-Maria s'est retrouvée en demi-finale de l'élection de « l'Adhérent Weight Watchers de l'année 2009 ». L'attention dont elle a été entourée à cette occasion a comblé de bonheur cette ancienne puéricultrice, mariée et mère de deux enfants, Anna, 5 ans, et Gabriel, 3 ans. « C'est pour moi comme une fête, une toute nouvelle expérience : cela me permet de célébrer la fin d'un grand changement dans ma vie. »

 

Eva-Maria sait très bien ce qui s'est passé. Elle a toujours veillé à s'alimenter régulièrement et sainement, sans jamais consommer d'aliments sans valeur nutritive. Mais les portions qu'elle consommait étaient tout simplement trop importantes, les desserts trop caloriques. « J'aime manger, et j'ai toujours pris plaisir à cuisiner pour mon mari et plus tard pour mes enfants, dit Eva-Maria. Seulement voilà, je mangeais plus qu'à ma faim. » Il y a plus de dix ans, elle se sentait déjà mal à l'aise, prise au piège de son propre corps. Quand elle faisait du ski, elle avait mal aux articulations et elle était hors d'haleine après avoir parcouru de courtes distances à vélo. Qu'allait-il advenir de sa santé si elle continuait à prendre du poids ? Et quel exemple donnait-elle à ses enfants ? Eva-Maria pensait de plus en plus souvent à son surpoids. Elle a donc suivi la voie classique des régimes : elle ne mangeait plus que des demi-portions, suivait des régimes draconiens, pour arriver au célèbre effet yo-yo : à chaque fois elle reprenait les kilos qu'elle avait eu tant de mal à perdre. Ses enfants ne voulaient pas d'une maman qui ne grignotait que des crudités, et Eva-Maria voulait pouvoir profiter des repas en famille sans remords.

 

Quand en avril 2007, Eva-Maria s'est renseignée sur Weight Watchers dans Internet, la jeune femme, qui veut profiter de tous les bons côtés de la vie, a éprouvé un véritable soulagement. Elle s'est aussitôt inscrite à la réunion de Lucerne. Au début, elle était un peu sceptique, mais les autres adhérents, le soutien mutuel, l'échange d'astuces et d'idées n'ont pas tardé à devenir très importants pour Eva-Maria. Elle a appris à gérer son capital ProPoints™, à cuisiner différemment et à s'alimenter de manière équilibrée : « L'astuce, c'est de mettre plus de légumes que de viande hachée dans la sauce spaghetti, dit-elle pour donner un exemple. Pour moi, c'est clair : on peut maigrir sans contraintes ni fringales ! » Eva-Maria a réussi. Pendant six mois, les kilos sur la balance n'ont pas cessé de diminuer : de 86 kg, elle est passée à 62 kg. Au début, ses amis et ses connaissances n'ont pas remarqué de changement. Mais plus l'été approchait, plus elle recevait de compliments. « Christian, mon mari, m'encourageait. Il trouvait super d'avoir une femme mince. »

 

Voilà maintenant deux ans qu'Eva-Maria maintient son poids idéal. Elle a très bien intégré le calcul des unités ProPoints™. Elle se sent libérée : elle grimpe de nouveau les escaliers sans effort, et quand elle se livre à son passe-temps, la danse, elle évolue élégamment sur le parquet avec son mari. « Et je me sens légère comme une plume », dit-elle en riant. L'univers de la mode s'est ouvert à elle depuis qu'elle s'habille en 36. Elle achète moins de vêtements, mais des vêtements de meilleure qualité qui soulignent sa satisfaction intérieure et sa beauté. « Les vêtements ne servent plus à me cacher, dit-elle, je prends vraiment plaisir à les porter. » Et elle ajoute avec une pointe d'humour : « Et j'utilise moins de lotion corporelle. »

 

Eva-Maria est heureuse, cela se voit. Et son bonheur se répercute sur sa famille. Quand elle voit des gens en surpoids dans la rue, elle a envie de leur dire de faire quelque chose pour eux-mêmes. Ce qu'elle a fait, elle l'a fait en partie pour cette robe particulière qu'elle portera le 13 janvier 2010, lors du gala organisé à l'occasion de l'élection de « l'Adhérent Weight Watchers de l'année 2009 ». Cette robe qui est passée du 46 au 36. La boucle est bouclée. L'ancienne Eva-Maria qui se sentait mal dans sa peau n'existe plus. Elle portera cette robe avec fierté, cette robe qui symbolise en quelque sorte son union avec son propre reflet.

 

Témoignage d'Eva-Maria:

Pour maigrir, il faut suivre le programme de manière systématique. Mais il ne faut pas oublier pour autant de profiter des repas et de la vie en général. En mangeant avec plaisir, on maigrit et on maintient son poids. 


backRetour

A propos de Weight Watchers

Vous trouverez plus d'informations sur Weight Watchers, nos services et notre programme sous:

Weight Watchers